L’ostéopathie et la grossesse

Tout au long de sa grossesse, la femme enceinte subit des modifications physiologiques, mécaniques et hormonales susceptibles d’entraîner des troubles fonctionnels ou d’augmenter l’intensité de troubles déjà présents avant la grossesse. Les derniers mois de grossesse sont à ce propos particulièrement contraignant. Un suivi ostéopathique apporte à la future maman non seulement un confort indispensable pour une grossesse harmonieuse, mais permet également une meilleure adaptation de l’organisme aux nouvelles contraintes biomécaniques à l’origine de lombo-sciatalgie, douleurs ligamentaires, jambes lourdes, etc… L’ostéopathie aide également les femmes enceintes aborder sereinement l’accouchement d’autant que de nombreux traitements allopathiques sont contre-indiqués pour les futures mamans (en particulier les anti-inflammatoires).

La femme enceinte peut être dérangée par des troubles fonctionnels:

  • mécaniques : douleurs vertébrales, coccygiennes ou sciatiques, gêne respiratoire
  • digestifs : digestion difficile, nausées et vomissements, remontées acides
  • uro-gynécologiques : sensations de pesanteur, infections urinaires, mycoses
  • obstétricaux : présentations difficiles, contractions ou spasmes utérins.

L’ostéopathie est une bonne préparation à l’accouchement. Toute séquelle de traumatisme, notamment du bassin, peut perturber le bon déroulement de l’accouchement (anciennes chutes et accidents, cicatrice d’épisiotomie ou ancienne péridurale douloureuse). L’ostéopathie ne dispense néanmoins en aucun cas d’un suivi obstétrical conventionnel et s’intègre à part entière dans le suivi de la grossesse par l’équipe médicale (sage-femme, gynéco-obstétricien, haptonomie).

L’ostéopathie et les bébés

L’ostéopathie pédiatrique vise à libérer les troubles fonctionnels dont peuvent souffrir les nouveaux-nés par des mobilisations douces. L’ostéopathie fait donc partie du suivi pluridisciplinaire (pédiatre, puériculture,…) entourant la naissance d’un enfant. Il n’y a pas d’âge minimum pour une consultation, les bébés sont examinés et traités dès leur naissance. Et tout est fait pour que l’enfant se sente à l’aise.

La position du foetus in utéro, l’accouchement ou encore les sollicitations post-partum peuvent induire des pertes de mobilité chez le nourrisson. Ces restrictions sont susceptibles de déclencher divers troubles.

Quelques événements impliquant une consultation ostéopathique:

  • naissance très longue
  • présentation du bébé par le siège, la face ou en transverse
  • naissance avec le cordon ombilical autour du cou
  • Utilisation de ventouses ou forceps, césarienne en urgence
  • torticolis, déformations crâniennes, asymétrie du visage
  • difficultés à téter
  • troubles digestifs comme des régurgitations, coliques ou constipation
  • troubles ORL comme les otites, écoulements nasaux
  • agitations et difficultés à l’endormissement, tendance à pleurer beaucoup

Chez les enfants et les adolescents, des consultations peuvent être également demandées pour des troubles liés à la posture, à la croissance et à l’orthodontie.

Grossesses & Bébés

Quelques événements impliquant une consultation ostéopathique:

  • naissance très longue
  • présentation du bébé par le siège, la face ou en transverse
  • naissance avec le cordon ombilical autour du cou
  • Utilisation de ventouses ou forceps, césarienne en urgence
  • torticolis, déformations crâniennes, asymétrie du visage
  • difficultés à téter
  • troubles digestifs comme des régurgitations, coliques ou constipation
  • troubles ORL comme les otites, écoulements nasaux
  • agitations et difficultés à l’endormissement, tendance à pleurer beaucoup

Chez les enfants et les adolescents, des consultations peuvent être également demandées pour des troubles liés à la posture, à la croissance et à l’orthodontie.

L’ostéopathie vous accompagne:

  • Futures mamans
  • Bébés
  • Enfants